Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2017

Dans le Top 3 des blogs malgaches

Ceci est une occasion pour réparer un malentendu émanant de la jeune génération : je suis un journaliste qui tient un blog et non un blogueur devenu journaliste !

Mnitring.JPG

Le journaliste-bloggeur

Comme le soutient Lova Randriatavy dans son rapport d’étude sur “L’impact de la structure de propriété des médias sur le travail du journaliste » (pour le compte de Friedrich Ebert Stiftung, 2012), « Certains journalistes de la presse écrite échappent aux restrictions de leur organe de presse en écrivant en même temps dans d’autres types de supports médiatiques (ex : presse en ligne) pour exprimer librement ces opinions. Il existe d’autres astuces pour contourner les limitations à la liberté d’expression : s’exprimer dans des blogs sur internet est un meilleur moyen d’émettre ses opinions étant donné qu’aucune législation ne régit encore ce domaine à Madagascar ». Il apparaît ainsi que les blogs servent aux journalistes à livrer leurs propres opinions, et dans une certaine mesure, pour s’affranchir de la ligne éditoriale de l’organe de presse étant donné que le blog fait aussi partie des autres types de supports médiatiques cités par Lova Randriatavy.

Toutefois, cette présence de quelques journalistes demeure minime, sachant que l’effectif total des journalistes en exercice à Madagascar est de 1200 environ. Ce frein au développement du journalisme-blog peut se justifier, en partie, par l’avènement de la loi sur la lutte contre la cybercriminalité, qui est la nouvelle législation en la matière. En effet, le journalisme-blog devait son intérêt, dans une certaine mesure, par un vide juridique qui partant, favorisait la liberté d’expression via les systèmes et réseaux informatiques. Ce type de journalisme connaît aussi les mêmes obstacles liés au taux de pénétration d’Internet à Madagascar.

Parmi les bloggeurs-journalistes malgaches les plus connus figurent : Jeannot Ramambazafy (directeur de rédaction du site Madagate), Randy Donny (journaliste freelance) et Rivonala Razafison (journaliste scientifique).

Rivonala.blogspot.com

Rivonala Razafison s’est vu décerner le Prix de reportage sur la biodiversité ou BDRA 2007 organisé par Conservation International et ses partenaires, alors qu’il était journaliste de la presse écrite «Le Quotidien». Le blog de Rivonala Razafison aborde principalement les questions environnementales, avec des articles d’approfondissement et spécifiques sur la biodiversité, la déforestation, le changement climatique, la santé, la vulnérabilité, et la conservation. Le blog se veut être une modeste contribution à la promotion du journalisme scientifique à Madagascar. Les articles sont publiés en langue française, mais les interventions ne sont pas régulières. Ainsi, le dernier article mis sur le blog remonte à 2015.

Jeannotramambazafy.overblog.com

Jeannot Ramambazafy se fixe comme objectif, à travers son blog, de promouvoir le développement culturel et social de Madagascar. Le blog est davantage utilisé comme espace où le journaliste s’exprime régulièrement sur les différents événements ayant trait à la politique interne et pour élargir son audience. La langue utilisée est le malgache essentiellement, avec quelques alternances avec le français pour évoquer certains concepts. Rappelons que Jeannot Ramambazafy est le directeur de rédaction de Madagate.org.

Randydoit.hautetfort.com

Randy Donny est enseignant de formation de l’Ecole Normale Supérieure, historien-géographe et journaliste par passion, ancien de la Fondation Journalistes en Europe (Paris). Le blog de Randy Donny est l’espace où il essaie de partager son point de vue avec ses visiteurs, notamment sur des questions d’ordre politique, mais également sur des aspects moins formels comme le shopping et les genres musicaux. L’auteur publie des articles et des photos à un rythme non régulier, à deux semaines d’intervalle en moyenne.

Écrire un commentaire