Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2008

Le rapper Big Jim Dah témoin de l'histoire

Les rappers sont-ils des punks qui s'ignorent ? Au risque d'indisposer les puristes, c'était un peu mon sentiment lorsque j'ai vu Big Jim Dah.jpg"4 èmes Amis", le dernier clip du Snoopy Doggy Dog malgache, le bien nommé Big Jim Dah. "4 emes Amis" parlent des SDF (baptisés ici 4mi), les victimes extrêmes de 48 années de mauvaise gouvernance. Il n'aimerait certainement pas qu'on l'appelle artiste engagé, mais Big Jim Dah interpelle ici ces messieurs que l'on disent grands et qui adoptent des accents zimbabwéens en déclarant que "1 million de Malgaches sont sortis de la pauvreté" depuis 2002 alors que les 4mi envahissent les rues et le pouvoir d'achat est divisé au moins par 4.

Chose curieuse, le clip de Big Jim Dah était disponible sur YouTube. Mais après que R. O. de "Midi Madagasikara" a fait un buzz autour, il a disparu du fourre-tout du net et est seulement disponible sur dailymotion ici. Avant donc qu'il ne disparaisse totalement de la toile, dont l'espace de liberté est sans cesse rogner par ceux qui ont besoin d'un lebensraum politique, voici le titre qui fait scandale, dans la même veine que "God Save The King" ! Il faut savoir que le président de la République malgache est affectueusement surnommé "Ramose", du français Monsieur.


http://www.dailymotion.com/video/x4wcab_4-emes-amis-big-jim-dah_music
 

 

ref="http://www.dailymotion.com/video/x4wcab_4-emes-amis-big-jim-dah_music">4 EMES AMIS BIG JIM DAH
Vidéo envoyée par jimtex

 

LA VOIX DES 4 EMES AMIS

 

Pour ceux veulent en avoir une copie ad vitam aeternam, je signale un logiciel de téléchargement capable d'aspirer YouTube, dailymotion et les autres, Vdwonloader, compatible uniquement sur PC. Je suis en train de l'essayer, ça marche mais il faut savoir s'y prendre.  Des conseils ici.


 

15/01/2008

Andralanitra au Top 50



Les "motagnes d'ordures" de Madagascar sont immortalisés dans une chanson par un Comorien devenu Marseillais, Soprano, l'un des rappers français les plus en vues du moment. 82b8a94764e47a9d860d9fd67a36f87f.jpgLa honte ! Oui, Madagascar n'est pas que les quat'mi (SDF) ou les pickpockets, les bien-nommés "mpisam", diminutif de "mpanao cent mètres", autrement dit les sprinters, en raison de leur vélocité une fois leur forfait accompli. Mais quand on sait que les statistiques officielles, même du gouvernement malgache, admettent que sept ans après le départ de Ratsiraka, 2/3 de la population vit toujours avec moins de 1 dollars par jour, on se demande si parler de la pauvreté est moins représentatif des réalités du pays que parler du Boulevard de l'Europe, un projet par ailleurs ficellé sous Tantely Andrianarivo.

En 2006, l'ambassadeur de Madagascar à Paris, Razafy-Andriamihaingo, récemment muté à Rome pour nous représenter auprès des organismes internationaux basés en Italie, y compris le... Programme alimentaire mondial (Pam), s'est scandalisé après un reportage de France 3 ("Faut pas rêver") qui présentait le quotidien d'une famille vivant dans un bac à ordures à Anjanahary. Lettre officielle de protestation, forums enflammés sur le net... Tous ceux qui ne voulaient présenter Madagascar que sous l'angle d'un paradis en construction ont sorti leurs bazookas pour fusiller l'émission. Je comprend mal ce genre de réaction car, après tout, les Malgaches, quand ils reviennent de France, parlent surtout des mendiants dans les métros (représentatifs des Parisiens ?) et le racisme (représentatif de la mentalité des Français ?) que de la tour Eiffel.  

Une info pour tous les ambassadeurs de bonne volonté de Madagascar : après le reportage de France 3, des âmes charitables, qui ne se contentent pas de blablater sur le net, ont décidé de venir en aide à la famille du bac à ordures. Depuis, elle a trouvé un toit. Qu'est-ce qui se serait passé si France 3 aurait choisi un sujet plus politiquement correct ? On aurait peut-être enfermé la famille en cellule, comme des délinquants, ce qui est arrivé aux quat'mi lors des Jeux des îles. Faut pas rêver, le moyen d'enrayer la pauvreté n'est pas de la taire ni de la cacher. Chanson connue.

« Fermes Les Yeux Et Imagines Toi »


Soprano : Blacko Soprano, Snip’a Psykatra

Refrain (Blacko) :
Ca n’arrive qu’aux autres on n’réalise pas tant que ça ne nous touche pas
On sait très bien c’qu’y s’passe ailleurs mais on ose se plaindre
Relativise ferme les yeux imagine-toi
Tu verras comme ta vie est belle

Soprano :
Ferme tes yeux et imagine ta vie
Dans ces pays où les hommes politiques sont en treillis
Où la liberté d’expression est une conspiration
Où le dollar civilise avec des canons
Où on peut mourir d’une simple fièvre
Où les épidémies se promènent sans laisse
Crois-tu vraiment tenir sous la canicule
De ces pays où pendant 2 mois tu bronzes
Eux toute l’année ils brûlent
Imagine ta vie sans eau potable
Une douche les jours de pluie
Pas d’bouffe mise sur la table
Imagine toi dans un hôpital
Avec une maladie incurable
Une maladie qui t’juges coupable
Imagine toi enfermé comme Natasha Kampusch
Ou brulé comme Mama Galledou dans l’bus
Ouvre les yeux maintenant
Et avant d’insulter la vie, réfléchit dorénavant

Refrain (Blacko)


Blacko :
Ferme les yeux et imagines-toi quelque part en Afrique
Dans un village bâti de terre sous un soleil de plomb
Imagine l’air chaud et lourd, cet étendu désertique
Ce maigre troupeau de chèvre ( ???un gamin et son bâton ???)
Imagine cette longue marche que tu dois accomplir
Afin que tes bêtes puissent paître et se rafraîchir
Ces 30 bornes à faire, ces voleurs de bétails et leurs kalachnikovs qui tirent sans réfléchir
Imagine Madagascar et ses montagnes d’ordures
Imagine tes 8 ans et tes pieds sans chaussures
Imagine tes mains dans les détritus
Pour un bout de pain mais tu t’y habitues
Imagine Paris et son périphérique
Quelque part sous un pont pas loin du trafic
Imagine toi sous un duvet salle
Luttant contre le froid, luttant contre la dalle
Maintenant imagines-toi, dans ta voiture, bloqué dans les embouteillages
L’homme sort lentement de sa couverture, l’homme a ton visage
Dis-moi ce que tu ressens, le regardes-tu autrement ?
Avant d’insulter la vie réfléchit dorénavant

Refrain (Blacko)


Soprano :
Karl, imagine toi sans la musique, la santé abîmée par les 3-8
Les allers-retours aux ASSEDIC

Blacko :
Saïd imagine toi sans cette réussite, en galère, juste le SMIC
Prisonnier de cette tour de brique

Soprano :
Moi j’ai quoi sans Snip’a
Moi sans psy4 et ces bons moments qu’d’autres ne connaissent pas

Blacko :
Imagine un peu nos vies sans tout ça
C'est pour ça, remercions Dieu pour tout ça
Pardon pour les jours où j'me plains
Les jours où je ne vois que moi, mon nez et pas plus loin

Soprano :
Pardon pour toutes ces fois où j'ai grossi mes problèmes
Pour toutes ces fois où j'ai fais tourner le monde sur moi même

Blacko :
Ferme tes yeux juste une seconde
Vois la misère du monde
Et ta place dans tous ça

Soprano :
Prenons conscience de la chance qu'on a
Et tu verras peut être que la vie est belle

Blacko : Blackoooo , Sopranooooo

Refrain (Blacko) (X2)  
Ca n’arrive qu’aux autres on n’réalise pas tant que ça ne nous touche pas
On sait très bien c’qu’y s’passe ailleurs mais on ose se plaindre
Relativise ferme les yeux imagine toi
(Soprano) Tu verras comme ta vie est belle

 

27/06/2007

Le rap en deuil avec la brutale disparition de Anatole Randrianjara

f11429096371bb3c0dc28500b7ea9e33.jpgLors de mon dernier passage à Paris, je n'ai pas pu l'appeller car j'ai oublié de noter son téléphone. Je le regrette amèrement, maintenant que je ne pourrais plus le joindre. J'ai perdu un ami. Anatole Randrianjara a rejoint 2Pac Shakur et Eazy-E au stage du paradis. Comme James Dean, il est mort comme il a vécu : en vitesse, à 25 ans, dans une voiture. C'était le 24 juin 2007. Neveu de John Betoto de Tropical Music ("Losogno Anao"), Anatole Randrianjara était, malgré son jeune âge, un important promoteur de concert de rap. Partis étudier en France, on lui doit la venue au pays de Busta Flex et de Neg'Marrons. A chaque fois, il m'a réservé la primeur de l'info. Ce fut donc un grand choc pour moi d'apprendre sa disparition, en même temps que trois autres jeunes malgaches dont la basketteuse Papisy. Ci-dessus le récit qu'en a fait un journal français avec la photo de la voiture (au centre). Je suis sincèrement désolé pour ses soeurs, des amies également. Big respect.

C'est un spectacle horrible qu'ont découvert la nuit dernière, vers deux heures du matin, les secours qui arrivèrent quelque huit cents mètres après Larrazet, dans une partie vallonnée de la RD 928, en contrebas de la voie ferrée Castelsarrasin-Beaumont. Deux corps sans vie gisaient sur le bitume et près du champ de maïs où la voiture folle avait fini sa course. Dans le véritable cercueil d'acier une troisième personne était morte, elle aussi. Une autre grièvement blessé rendrait le dernier soupir à l'atterrissage de l'hélicoptère dans la cour du CH Purpan à Toulouse. Enfin une cinquième dans un état très grave allait être évacuée sur le CH Montauban. Que s'est-il passé dimanche vers 1 h 45 sur cette départementale au revêtement neuf, dans le sens Montauban-Beaumont ? Pour les enquêteurs, ce ne sont pour l'heure que des hypothèses. Car quatre des cinq occupants de la voiture sont décédés et la seule rescapée-passagère arrière- ne peut pour l'instant rien dire. On pense que les jeunes gens, tous les cinq d'origine malgache et travaillant au ramassage de melons au domaine de Bénac (le long de la Gimone entre Vigueron et Beaumont) rentraient du chef-lieu ou peut-être de Montech où était domicilié, le passager voisin du conducteur. D'après l'impact du choc et les traces de freinage et de pneus (à un certain moment le véhicule avant de quitter la chaussée s'est mis en crabe) sur plus de cent mètres on peut supposer que la vitesse excessive a surpris le pilote. Au sortir d'une courbe à droite, il a perdu le contrôle de la 405 Peugeot qui a entamé sa course sanglante , devenant folle et meurtrière. Elle quitte la route à pleine vitesse, heurte un morceau de parapet, franchit un fossé, pulvérise un double poteau téléphonique en bois, fait éclater un mur en béton. Ensuite elle effectue trois tonneaux en traversant un petit chemin goudronné qui monte vers un passage à niveau non gardé de la voie ferrée et achève sa mortelle trajectoire dans un champ de tournesols.

BALLET D'AMBULANCES ET HÉLICOPTÈRE DU SAMU 31

Les premiers secours sur les lieux sont les pompiers de Beaumont qui devant l'ampleur du drame et en relation avec le CODIS 82 (le commandant Rastoul et le capitaine Currutchet étaient sur place pour coordonner les secours) alertent d'autres centres de secours. Ainsi arrivent sur place des VSAB de Lavit, Castelsarrasin, Montech ainsi que le médecin pompier tout comme les SMUR de Moissac et Montauban. Un peu plus tard dans la nuit l'hélicoptère du SAMU 31 vient chercher le conducteur âgé de 25 ans qui décédera juste à son arrivée à Purpan. Les gendarmes de la compagnie de Castelsarrasin mettent en place un important service d'ordre, alors que des équipes de la DDE 82 sont elles aussi sur place. Toute la matinée d'hier les enquêteurs ont continué à effectuer des relevés, prendre des photos, marquer le sol et les lieux de cette tragédie routière une des plus graves de ces dernières années en Tarn-et-Garonne. Ensuite viendra le temps des résultats de l'enquête et des prélèvements qui pourraient fournir d'autres enseignements.

LES VICTIMES AVAIENT ENTRE 19 ET 25 ANS

On pense que les victimes domiciliées pour la plupart hors de la région sont venues se proposer comme saisonnier grâce au contact avec leur compatriote domicilié à Monte ch.Les morts sont le conducteur Anatole Randrianjara 25 ans de Reims ; Héritana-Tolojanahry Rakotomavo 22 ans de Montech et les deux passagères arrières éjectées de la voiture au premier choc Martinisette Amthamassiov 19 ans de Sotteville-les-Rouen (76) et Faratiana Papisy 20ans de Lyon. La blessée grave est une jeune fille de Saint-Aignan (76) Miora Rabarison 21 ans. Jean-Pierre François.


Il y a deux ans à Saint-Sardos

Les ouvriers saisonniers malgaches sont nombreux à venir dans ce coin de Lomagnepour la récolte des melons notamment. Il y a deux ans, en juillet un jeune malgache était mort d'hydrocution un dimanche après-midi alors qu'il se baignait dans le lac de Saint-Sardos.

Publié dans "La Dépêche du Midi" du 25 juin 2007.