Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2007

Malalatiana, conceptrice d’un blog libertin en malgache, explique sa motivation

"Gasy tia vetaveta", vous connaissez ? Et pourtant, c'est le blog malgache le plus visité du moment. Ouvert en mars 2007 par une certaine Malalatiana Rakotobe, 26 ans, mariée et mère de deux enfants, il enregistre déjà plus de 45.000 vre m'abstenir de commentaires. Si cela vous tente, faites un tour au http://gasy-tia-vetaveta.blogg.org ou lisez cette interview exclusive de la hard blogueuse. Et ce n'est pas une blague.
medium_Malalatiana.jpg
* Les Nouvelles : Pourquoi un blog libertin destiné aux Malgaches?  

- Malalatiana R. Au départ, nous avons lu et participé à des forums sur la sexualité malgache. A partir de ce constat, nous avons remarqué que bon nombre de Malgaches ont vraiment envie de voir, ou même d'avoir, un site malgache consacré à la sexualité -avec photos et/ou vidéos. Après avoir recherché sur le net l'existence d'un tel site, nous n’en avons répertorié que  2 ou 3.  C'est de là qu'est partie l'idée de la création du blog. Pourquoi la sexualité ? Simplement, on aime cela comme bon nombre de Malgaches.

* En tant que Malgache, qu'avez-vous à répondre sur les questions de moralité et de valeur culturelle?

- Tout le monde a son point de vue sur la moralité et la valeur culturelle. Le fait est qu'il y a des Malgaches qui désirent exprimer leur sexualité autrement. Par exemple, le voyeurisme et l'exhibitionnisme ont toujours fait partie du quotidien de beaucoup de Malgaches (écoutez « Baomijijy » de Lolo sy ny Tariny). Nous avons seulement créé un support pour regrouper les photos afin que les amateurs et amatrices puissent laisser libre cours à leur passion.

* Si ce n'est pas  un blog destiné à la promotion du tourisme sexuel, comment avez-vous sélectionné les photos?

- Nous n'avons nullement l'intention de promouvoir ce genre de tourisme. La preuve : nous avons rédigé nos textes à 95% en malgache, -le blog est principalement destiné aux Malgaches. En outre, le tourisme sexuel à Madagascar a existé bien avant la création de ce blog. Et que dire alors des vidéoclips de certains artistes qui frôlent l'exhibition et la provocation. En ce qui concerne les photos, ce sont des contributions de nos lecteurs, de nos amis (es), et de nous-mêmes. La sélection porte uniquement sur l'âge de l'intéressé(e) et de son consentement avec une lettre dûment signée.

*Qui vous dit que les personnes qui proposent les photos sur le blog ne sont pas des prostituées?   

- Ecoutez ! Nous ne sommes ni agence de rencontre, ni agence matrimoniale, ni agence d’escorte. Les adresses des personnes posant sur les photos restent confidentielles et ne sont pas divulguées. Le but principal est de permettre aux Malgaches "majeurs et intéressés" de contempler la beauté de leurs compatriotes sans avoir recours au voyeurisme traditionnel.

* Et si on vous accuse de proxénétisme …?

-Comment ça de proxénétisme ? Vous savez, nous ne recevons pas d'argent de ce site. Au contraire, nous dépensons une somme énorme pour sa mise à jour (connexion internet, téléphone, ...) et y passons aussi beaucoup de temps. Nous pouvons stopper ce site tout de suite si nous le voulons, mais nous ne souhaitons pas laisser tomber nos fidèles visiteurs qui se comptent par milliers tous les jours.

* Vous exposez vos photos personnelles sur le site, qu’est-ce que vous diriez, si on filmait vos ébats sexuels et, plus tard, le film serait distribué sur le marché local ?

- Nous avons déjà pensé à ajouter des séquences vidéo à notre site. Néanmoins après mûres réflexions, nous hésitons encore. La raison est simple. Les CD pirates vont se régaler et feront profit sur notre dos et celui de nos visiteurs qui ont contribué.  En plus, une majorité des connexions internet locales sont à bas débit et ne sont pas intéressantes pour la lecture vidéo.

* Si on vous propose un film pornographique, est- ce que vous accepteriez d'y jouer, si ce n'est pas déjà le cas? -Je ne suis pas une actrice de porno, est- ce que vous accepteriez d'y jouer, si ce n'est pas déjà le cas ?

- Je ne suis pas une actrice de porno, mais cela ne nous empêche pas (mon mari et moi) de filmer nos ébats sexuels. Mais de là à tourner un film pornographique, loin de moi l'idée. 

Propos recueillis par

Vavah Rakotoarivonjy

Publié dans "Les Nouvelles" du jeudi du 19 avril 2007, p. 12   http://www.les-nouvelles.com 

podcast

07/03/2007

Laetitia Bléger, la miss nue ouvre son coeur pour Madagascar

medium_Laetitia_Bleger.jpgA l’occasion de la journée de la femme, Dora Rabalison, de l’ONG Framadon, annonce la venue à Madagascar de Laetita Bléger, miss France 2004, et Maud Garnier, miss Globe beauty international 2000, pour dix jours au mois de mai afin de poursuivre les actions caritatives de Framadon liées aux problèmes de la condition féminine. 

Hôtesse de l’air licenciée de la compagnie aérienne Swiss, Laetitia Bléger, se présente à un concours de miss pour découvrir un nouveau milieu, « d’autres rêves », « d’autres défis ». Elle ne croit pas si bien dire : elle sera désignée première dauphine de miss Alsace, puis élue Miss Haut-Rhin et enfin miss Alsace 2003. Au bout du parcours, elle sera sacrée miss France 2004, la cinquantième du nom. Aujourd’hui, elle continue de découvrir, de nourrir d’autres rêves et à se lancer des nouveaux défis. Ce sera l’humanitaire où les actions n’ont de limites que ce qu’imposent les rêves. En mai, Laetitia Bléger visitera les sites où l’ONG France Madagascar donation (Framadon), fondée par Dora Rabalison, est en activité depuis des années, entre autres Ampefiloha-Ambodirano et Ambohitrimanjaka.
Laetitia Bléger viendra donc avec son cœur, mais vraisemblablement pas avec son écharpe de miss. Pour avoir posée dénudée dans le numéro de mai 2005 de « Playboy », elle a été suspendue de couronne et d’écharpe pendant six mois et remplacée par sa première dauphine, miss Bourgogne Lucie Degletagne, laquelle se présente à divers galas avec le titre de miss France 2004 jusqu’à ce jour. Belle et libre dans sa tête, Laetitia Bléger est née le 10 avril 1981 à Colmar (France). Sportive, elle a fait un bref passage dans l’émission de télé-réalité « Première Compagnie » où elle s’éprend de l’ancien chanteur de 2B3, Franck Delay. Pour lui, Laetitia Bléger quitte son fiancé, le champion de patinage Brian Joubert. Actuellement, loin des polémiques qui alimentent la presse people, la miss nue ouvre son cœur pour Madagascar. Un tel offre ne se refuse pas. 

Maud Garnier sera également là 

Coéquipière de Laetitia Bléger lors du rallye des Gazelles 2005, au Maroc (elles finiront 42è dans la catégorie 4x4), une autre reine de beauté, Maud Garnier, miss Globe beauty international 2000, sera également à Tana en mai. Devenue Mannequin, Maud Garnier a participé à une autre émission de télé-réalité, « Koh Lanta 2 ». 1m 83 pour 68 kg, Maud Garnier anime des émissions de télé, entre deux poses publicitaires. 

Randy Donny 

medium_Maud_garnier.2.jpg

Publié dans "Les Nouvelles" du jeudi 8 mars 2007, p. 12 http://www.les-nouvelles.com 

Une Malgache à la finale de miss Monde

medium_Laura_Fasquel.jpegLa nouvelle est passée inaperçue, mais Madagascar avait une représentante à l’élection de miss Monde 2006, à travers Laura Fasquel.
Née d’une mère malgache et d’un père vietnamien, elle a été élue miss Albigeois Midi-Toulousain en août 2005, juste après avoir décrochée son bac. Lors de la finale de miss France 2006, elle a été élué 2ème dauphine et, à ce titre, a participé à différentes manifestations, comme le Carnaval d'Albi dont elle était la reine. A l’occasion du 56ème concours de miss Monde 2006, le comité d’organisation de miss France l’a choisi pour défendre les couleurs black-blanc-beur de la France, en Pologne. 
Laura Fasquel veut poursuivre ses études à l’université de Toulouse, où elle habite, pour se spécialiser en droit immobilier afin de pouvoir ouvrir sa propre agence.
Laura Fasquel fait partie du cercle des marraines de Framadon. On ne désespère donc pas de la voir un jour dans la patrie de sa mère.    

Randy D. 

Publié dans "Les Nouvelles" du jeudi 8 mars 2007, p. 12 http://www.les-nouvelles.com